Dimensionner et installer une ventilation mécanique contrôlée double flux

Dans cet article, je vous explique les points clés à suivre afin d’installer et de paramétrer correctement une ventilation mécanique contrôlée double flux. Je traite notamment les principes de gestion et de dimensionnement à respecter. Puis, je partage également des recommandations d’installation en accompagnement des règlements et normes en vigueur. Enfin, j’aborde le volet entretien et maintenance d’une vmc double flux ainsi que les systèmes techniques qui y sont associés.

Je reste à votre écoute pour continuer d’échanger dans la section des commentaires.

Si vous souhaitez connaître les coûts d’une ventilation mécanique double flux, c’est ici!

Gestion d’une ventilation mécanique contrôlée double flux

Programmation

Pour les locaux à occupation discontinue, le fonctionnement du soufflage et de l’extraction doit être non permanent. De ce fait, il doit être arrêté pendant les périodes d’inoccupation. Si les locaux ont des variables de taux d’occupation, il faut prévoir des installations à modulation de débits.

Si les locaux traités ont des périodes à faible taux d’occupation, il est économiquement intéressant de prévoir des ventilateurs de soufflage et d’extraction à 2 vitesses, permettant de traiter:

  • la moitié du débit pendant les périodes de faible occupation (par exemple, pour les bureaux, de 8 h à 9 h, de 12 h à 14 h et de 18 h à 20 h);
  • le débit nominal pendant les périodes d’occupation normale (par exemple, pour les bureaux, de 9 h à 12 h et de 14 à 18 h).

Communication avec un système de gestion

La programmation du fonctionnement peut s’effectuer par le système de gestion des équipements techniques. Un défaut, il peut également être effectué par une horloge à programme hebdomadaire.

Ce système de gestion pourra, en complément:

  • contrôler en permanence les températures;
  • surveiller l’encrassement des filtres;
  • limiteur, voire interdire, le chauffage de l’air neuf;
  • mesurer les consommations énergétiques absorbées par les centrales de traitement d’air.

gaines vmc double flux

Dimensionnement d’un système de ventilation mécanique contrôlé double flux

Débits de soufflage et d’extraction d’air

Les débits des bouches de soufflage et des bouches d’extraction doivent permettre l’obtention des valeurs réglementaires. Afin de compenser les fuites du bâti, il est conseillé de mettre le bâtiment en surpression avec un débit d’air supérieur de 10% au débit d’air extrait.

Réseaux de soufflage et d’extraction

Le dimensionnement de la section des conduits tiendra compte:

  • des phénomènes acoustiques liés à la vitesse de l’air;
  • des pertes de charge liées aux conduits et aux différents obstacles.

D’une façon générale, la vitesse de circulation d’air dans les conduits sera limitée à:

  • 4,0 m / s pour les diamètres jusqu’à 315 mm inclus ou de section jusqu’à 10 dm² inclus;
  • 5,0 m / s pour les diamètres compris entre 400 mm et 500 mm inclus ou de section compris entre 12 dm² et 25 dm² inclus;
  • 6,0 m / s pour les diamètres supérieurs à 500 mm ou de section supérieure à 25 dm².

 

Recommandations d’installation d’une ventilation mécanique contrôlée double flux

Principe

Il faut prévoir des installations indépendantes par groupe de locaux à usages homogènes. Par exemple, il est conseillé une installation indépendante de ventilation double flux pour les salles de réunions dans un immeuble de bureaux.

Centrale de traitement d’air d’une ventilation mécanique contrôlée double flux

La centrale de traitement d’air peut être placée, soit en terrasse, soit dans une technique locale spécifique. Dans les deux cas, il faut veiller à ce que l’accès pour la maintenance soit aisé et que le prix d’air neuf soit situé à plus de 8 mètres de tout rejet d’air ou d’une source de pollution.

Réseau de soufflage

Le cheminement des réseaux doit être le plus simple et le plus rectiligne possible.

Les débits de fuites du réseau doivent être très faibles et ne pas excéder 5% des débits maximaux.

Bouches de soufflage d’une ventilation mécanique contrôlée double flux

Les bouches de soufflage doivent être placées de façon à éviter tout phénomène de «courant d’air» dans les zones d’occupation.

Ces bouches de soufflage sont:

  • placées à plus de 2 mètres de hauteur, de préférence du côté «fenêtre»;
  • positionnées pour cet obstacle ne vienne entraver la diffusion de l’air;
  • Fixez, soit par un piquage direct sur le conduit, soit sur la paroi du local, soit sur le plafond suspendu.

Elles peuvent, également, être placées à proximité ou dans les émetteurs de chauffage / rafraîchissement.

Bouches d’extraction

Les bouches d’extraction sont:

  • placées à plus de 2 mètres de hauteur, de préférence du côté «circulation»;
  • Fixez, soit par un piquage direct sur le conduit, soit sur la paroi du local, soit sur le plafond suspendu.

Ces bouches doivent assurer un balayage correct de l’air dans les locaux et se trouver, dans la mesure du possible, à l’opposé des bouches de soufflage.

Réseau d’extraction d’une ventilation mécanique contrôlée double flux

Les recommandations d’installation sont similaires à celles du réseau de soufflage.

Ventilateur d’extraction

Le ventilateur d’extraction est globalement incorporé dans la centrale de traitement d’air.

Conformément au règlement sanitaire, le rejet de l’air vicié doit s’effectuer impérativement à plus de 8 mètres de tout prix d’air neuf, de tout ouvrant, de tout balcon, de tout jardin privatif ou de toute terrasse privative.

 

Règlement – Normes

La ventilation mécanique double flux doit respecter, entre-autres:

  • la NF P 50-401. Distribution d’air. Conduits droits circulaires en tôle d’acier galvanisée agrafée en hélice. Dimensions. Galvanisation;
  • la NF EN 779. Filtres à air de ventilation générale pour éliminer les particules. Exigences d’essais. Marquage;
  • la NF E 51-701. Composants de ventilation mécanique contrôlée (VMC). Code d’essais aérauliques et acoustiques des bouches d’extraction;
  • la NF E 51-702. Composants de ventilation mécanique contrôlée. Code d’essais aérauliques et thermiques des récupérateurs de chaleur et des centrales monoblocs de récupération à échangeurs statiques, à double flux;
  • la NF E 51-708. Composants de ventilation mécanique contrôlée. Conduits souples renforcés, nus et cylindriques. Caractéristiques et essais;
  • la NF E 51-713. Composants de ventilation mécanique contrôlée (VMC). Bouches d’extraction pour VMC. Spécifications et contrôle de la conformité aux spécifications;
  • la NF C 15-100. Installations électriques à basse tension. Règles;
  • la réglementation acoustique en vigueur.

 

Entretien et maintenance d’une ventilation mécanique contrôlée double flux

L’entretien d’une installation de ventilation double flux consiste à effectuer un (e):

  • remplacement périodique des filtres;
  • visite semestrielle de contrôle du bon fonctionnement de la centrale de traitement d’air et du ventilateur d’extraction;
  • nettoyage semestriel (ou plus, suivant le niveau local de pollution) des bouches d’extraction;
  • nettoyage annuel des bouches de soufflage;
  • suivi annuel de l’encrassement des conduits de ventilation.

Remarque :

L’encrassement des conduits de soufflage est fonction de la qualité et de la fréquence de remplacement des filtres. En effet, en théorie, ce réseau devrait rester en permanence propre. Dans le cas contraire, il faut prévoir un nettoyage approfondi. Pour cause, l’encrassement est une source importante de prolifération bactérienne et de champignons allergènes. L’encrassement du conduit d’extraction est fonction de la pollution de l’air extrait. De ce fait, le nettoyage des conduits doit être, général, envisagé tous les 10 ans.

 

Points forts d’une ventilation mécanique contrôlée double flux

La ventilation mécanique contôlée double flux du point de vue de l’usager

Les avantages vus par l’usager sont:

  • la qualité de l’air grâce à sa filtration et à son chauffage / rafraîchissement;
  • le maintien des conditions d’hygiène par un renouvellement d’air maîtrisé;
  • absence de pont phonique lié à la ventilation entre l’intérieur et l’extérieur du bâtiment;
  • absence de zone froide au droit des façades.

Du point de vue du gestionnaire

Les avantages vus par le gestionnaire sont:

  • la maîtrise des coûts d’exploitation liés au renouvellement d’air;
  • la possibilité de récupération d’énergie sur l’air extrait.

Du point de vue de l’investisseur

Les avantages vus par l’investisseur sont:

  • la possibilité de construire un bâtiment dans des zones où l’environnement est bruyant ou pollué;
  • une réponse adaptée aux besoins spécifiques de certains bâtiments ou types de locaux.

 

Systèmes techniques associés à une ventilation mécanique contrôlée double flux

Tous les systèmes de chauffage et de climatisation peuvent être associés à ce type de ventilation. Cependant, certains systèmes font exception. Ce sont en l’occurrence les bases sont le traitement d’air comme les rooftop. Pour les centrales de traitement d’air à 4 volets, la description concernant les réseaux de soufflage et d’extraction s’applique en totalité.

 

Conclusion

En résumé, l’installation et le paramétrage d’une ventilation mécanique contrôlée double flux requièrent une attention particulière. Cette vigilance concerne tant la gestion de l’installation que le respect du dimensionnement des matériels à utiliser. Il en va de même pour l’entretien et la maintenance qui doivent respecter un procédé minutieux.

J’espère que cet article vous a aidé à y voir plus clair sur ce sujet et je reste à votre écoute pour en parler! N’hésitez pas à poster un commentaire ci-dessous ou à prendre un rdv avec moi pour parler de votre projet.

 

Sources

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *